retour à la liste

Le départ du Grand Prix de l’Escaut déplacé à Mol en hommage à Tom Boonen

22 February 2017

Tom Boonen fera ses adieux en tant que coureur professionnel à l’occasion de Paris-Roubaix. Trois jours avant cela, une formidable fête populaire l’attendra chez lui, puisque le Grand Prix de l’Escaut démarrera de Mol au lieu d’Anvers. « J’ai ressenti un immense honneur lorsque les organisateurs m'ont présenté leur plan », explique Tom Boonen. « Le Grand Prix de l’Escaut est une course renommée, au palmarès impressionnant. Je suis fier et reconnaissant. Ce sera une journée unique pour mes supporters, et avec ce départ à Mol, la pression sera encore plus intense. Je m’en réjouis. L’ambiance s’annonce électrique avant même le départ. Mais après la course, j’irai vite au lit car j’ai des ambitions sur Paris-Roubaix. »

Les coureurs signeront la liste de départ sur la Rondplein de Mol. Ils feront ensuite un tour à travers la Campine en passant par Balen. Après 50 kilomètres, le peloton passera une nouvelle fois dans le village de Tom Boonen. « Dans la région de Tielen, après environ 108 kilomètres, les coureurs repasseront sur le parcours traditionnel du Grand Prix de l’Escaut », indique Jef Peeters au nom de l’organisation locale.

Paul Rotthier, bourgmestre de Mol, se réjouit de cette occasion unique pour sa ville. « Nous avons bien l’intention d’organiser une fête inoubliable », indique-t-il. « Il y a quinze ans, Tom Boonen a remporté la Zuidkempense Pijl (Flèche de Campine du Sud) de manière époustouflante. Son chef de file, Wilfried Peeters, s’était retiré de la compétition la même année. Aujourd’hui, la boucle est bouclée. Le fait que les organisateurs du Grand Prix de l’Escaut nous donnent l'occasion de voir Tom Boonen évoluer dans son propre village lors de sa dernière course sur le territoire belge est une chance unique. Nous allons en faire une journée inoubliable. »

Le Grand Prix de l’Escaut fait partie de la série Flanders Classics. Wim Van Herreweghe, l’homme à l’origine de la décision de déplacer le départ du Tour des Flandres vers Anvers, est ravi. « Un coureur avec un tel palmarès et une telle aura le mérite amplement. Boonen a dominé le printemps flamand pendant quinze ans. Au total, il s’est retrouvé 17 fois sur le podium d'une course de Flanders Classics. J'espère que Tom pourra profiter pleinement de l’hommage qui lui sera rendu. Mais je le connais, et je sais que cela ne se fera pas au détriment de l’aspect sportif. Flanders Classics peut s’attendre à de très belles choses de sa part au printemps. »

Piet De Smet, organisateur du Grand Prix de l’Escaut, tient à souligner le caractère unique de ce déménagement. Ses premiers contacts avec Tom Boonen remontent à début août. « Tom a été très enthousiaste dès le départ. Nous voulions lui permettre de faire ses adieux devant son propre public, et sommes très fiers qu'il ait accepté. Ainsi, le Grand Prix de l’Escaut rendra hommage au meilleur coureur belge, Anversois de surcroît, des quinze dernières années. »