retour à la liste

KITTEL, puissance 4 !

6 April 2016

Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que l’Allemand a réussi son premier vrai objectif de l’année. Car le coureur de l’Etixx-Quick Step s’est imposé devant Mark Cavendish.Un succès conquis de justesse, pour quelques centimètres.

Qui ont cependant été suffisants pour ramener un peu de sérénité dans l’équipe de Patrick Lefevere, qui est malmenée en ce printemps sur son terrain des classiques flandriennes. Ce mercredi, la formation belge a pris la course en main, avant de gagner la guerre des trains dans les derniers kilomètres. “Les gars ont été extraordinaires”, jubile Marcel Kittel. “On savait qu’il fallait se méfier du nouveau final et nous avons décidé de prendre les commandes à deux kilomètres de l’arrivée. Grâce à mes coéquipiers, personne n’a pu nous remonter. J’ai lancé mon sprint à 200 mètres de l’arrivée et j’ai pu resister à la tentative de Cavendish de me dépasser pour décrocher ma plus belle victoire de la saison.”
Qui représente un énorme soulagement pour le sprinter de 27 ans, qui avait vécu une année noire, l’an passé.“Je suis vraiment super heureux de m’imposer sur cette épreuve que j’aime”, poursuit celui qui en est devenu le recordman de l’épreuve, puisqu’il s’y est imposé pour la quatrième fois (privant par la même occasion Cavendish de ce record, lui qui a remporté l’Escaut trois fois).
“J’ai l’impression que cette édition a été plus difficile, plus éprouvante que les précédentes. C’est sans doute du au nouveau final. Qui a fait ses preuves, puisqu’il n’y pas eu de chutes, contrairement aux dernières années. Je suis donc le recordman de cette épreuve. Mais je ne cours pas pour l’histoire ou pour les records. Je cours juste pour le fun, pour la joie, pour le plaisir de faire du vélo.”
Marcel Kittel semblait attacher plus d’importance aux sprinters qu’il a devancés à Schoten. “Quand on voit qui j’ai battu ici, cela me donne confiance pour la suite, termine Kittel, dont le prochain objectif sera de gagner des étapes du Tour d’Italie.
Son comptariote, André Greipel, qui a termliné troisième à quelques longueurs de Kittel et de Cavendish, ne prenait pas ombrage de la supériorité de ses adversaires. “Je n’ai pas mes meilleures jambes actuellement, mon but était simplement de parvenir à faire le sprint”, raconte le coureur de Lotto-Soudal.”J’y suis parvenu et j’en suis satisfait. Maintenant, place à Paris-Roubaix où j’aiderai l’équipe, avant de prendre du repos.”

Source: La Dernière Heure 07.04.16 par Julien Gillebert

Foto: © Digitalclickx       

Related news